logo adn ervp

Le registre des sous-traitants est un outil crucial pour les entreprises agissant en tant que sous-traitants de données personnelles dans le cadre du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). En tant que sous-traitant, il est impératif de documenter toutes les catégories d’activités de traitement que vous réalisez pour le compte de vos clients.

Cela implique de recueillir des informations détaillées sur les différents types de traitements de données personnelles effectués, tels que la collecte, le stockage, le traitement et la transmission de ces données. Chaque catégorie d’activité de traitement doit être clairement identifiée et décrite dans le registre des sous-traitants.

De plus, le registre des sous-traitants doit inclure des détails sur les données personnelles traitées, telles que leur nature, leur volume, leurs finalités et les catégories de personnes concernées.

Il est également essentiel d’identifier les mesures de sécurité techniques et organisationnelles mises en place pour garantir la protection des données personnelles, ainsi que les mécanismes de gouvernance et de gestion des données mis en œuvre.

En tenant un registre précis et à jour des activités de traitement en tant que sous-traitant, vous démontrez votre engagement envers la conformité au RGPD et vous facilitez la coopération avec vos clients pour assurer le respect des obligations en matière de protection des données.

Ce registre constitue également une ressource précieuse en cas d’audit ou d’enquête des autorités de contrôle, démontrant votre transparence et votre responsabilité dans le traitement des données personnelles. En résumé, le registre des sous-traitants est un élément essentiel de la conformité au RGPD, garantissant une gestion efficace et sécurisée des données personnelles dans le cadre des relations entre sous-traitants et responsables de traitement.